• (ceci fait suite au billet précédent)

     

    J'écris ce billet pour moi-même (parce qu'il paraît que ça va mieux en le disant), mais aussi, pour les personnes qui vivent la même chose que moi. Une façon comme une autre de se tenir au courant de nos vicissitudes, parfois ça rassure. Et puis, je pense aussi à ceux qui sont en bonne santé mais qui aimeraient savoir comment on vit tout ça.

    J'ai fait quatre jours de chimio (semaine du 15 août) et c'est seulement maintenant, trois semaines après, que les effets secondaires font leurs apparitions arf... un pouce de la main gauche  endormi, idem sous la voûte plantaire, sauf en position debout... heureusement !  Entre temps, j'ai fait  des séances de radiothérapie.

    Ce qui devait arriver arriva… J'avais beau m'y attendre ça surprend tout de même… surtout qu'après trois semaines je me disais que peut-être j'étais passée à travers. Ce n'est pas le cas…  mes cheveux tombent.  Il ne me reste plus qu'à prendre les choses en main…
    Y'a plus qu'à  mettre un bonnet, un foulard, ou autres couvre-chef.

     Je mets un bonnet la nuit pour éviter les cheveux sur l'oreiller. J'ai dû me rendre à l'évidence, il faut aussi que je le mette dans la journée, sinon on me suit à la trace wink2. Il y a des jours ou la fatigue prend le dessus et il y a des jours ou j'ai l'impression d'être une personne (presque) en bonne santé. Plus je fais de séances de rayons et plus j'ai l'impression d'être dans le deuxième cas… pourvu que ça dure ! smile

                                       Salutations !  


    4 commentaires
  • Depuis le 9 juillet date de mon dernier billet, de l'eau a coulé sous les ponts comme on dit par chez nous. Déjà, depuis le mois de juin ça ne va pas fort. Entre-temps, j'ai passé des scanners  puis IRM. J'ai fait un séjour à l'hôpital en passant par les urgences pour insuffisance respiratoire. En fait, j'ai une  corde vocale paralysée ainsi que la partie droite du larynx. Bref, pas la peine de vous faire un dessin, je commence un traitement la semaine prochaine. Je vais devenir chauve, mais ce n'est pas trop grave... il paraît que ça repousse ! wink2

    Bien amicalement à tous.

    Maritxan

    PS: Déjà, je n'étais pas très présente sur mon blog, vous ne remarquerez donc aucune différence. wink2


    6 commentaires
  • À une époque, j'appelais ma petite voisine de palier "mon poussin bleu". C'était une  blonde aux yeux bleus de deux ans,  malicieuse et vive. À quatre ans, ce surnom affectueux commença à lui poser question. Un jour, elle m'interpella en fronçant les sourcils.

    - Ça n'existe pas un poussin bleu… alors, pourquoi tu m'appelles comme ça ?
    Surprise, par sa réaction, une phrase d'Antoine de Saint-Exupéry dans "Le petit prince" me vint à l'esprit.

    - Je l'ai inventé pour toi, parce que tu es unique !  

    Je m'attendais à une autre série de questions, mais il n'en fut rien. Ma réponse parut la satisfaire, son visage  s'éclaira d'un large sourire et elle s'exclama d'un ton jovial…

    - Tu peux continuer à m'appeler comme ça aussi longtemps que tu voudras !

    J'en avais conclu que lorsque l'on est enfant se sentir unique est valorisant, mais lorsque l'on devient "grand", être  unique ne veut plus dire grand-chose… la mode est passée par là. wink2


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires