• Réponse à la question "kezako ?" du billet précédent... "Le soleil dans la peau" (du 14.08.17)

     Pour les trois premières photos, il s'agit de l'intérieur d'une pelure d'orange. Pour le rendu lumineux, j'ai posé cette pelure sur une lampe de poche à LED. Il aurait été préférable de se servir d'une source lumineuse plus douce, mais je n'en avais pas sous la main.

    La dernière photo (4) représente l'extérieur de la pelure d'orange, les nombreuses  glandes à essence sont illuminées par une ampoule électrique. C'est tout simple, mais le résultat est surprenant. Lorsque l'on  photographie une partie d'un tout, ça change la donne... on découvre un autre monde. C'est pour cette raison que j'aime beaucoup photographier en plan rapproché.

    Les photos qui suivent non rien d'esthétiques, elles sont là simplement pour vous montrer l'objet en entier, dans toute sa réalité.

     

    Le soleil dans la peau (suite)

    Vous remarquerez que cette pelure d'orange a subi les ravages du temps (elle date du 14.08.17). J'avais prévu de la conserver pour m'en servir pour ce billet.

    Le soleil dans la peau (suite)

    À bientôt pour un nouveau billet! 


    votre commentaire
  • Beaucoup de temps s'est écoulé depuis mon dernier billet. Les grosses chaleurs de ces temps-ci ne m'incitent pas à sortir de chez moi. Pour tout arranger, je me fais bouffer par les moustiques-tigre dont je suis allergique aux piqûres (grosses boursouflures et démangeaisons).
    Il se trouve qu'entre temps, j'ai aussi changé de FAI (fournisseur d'accès internet). De ce côté-là, tout est rentré dans l'ordre. Il ne me restait plus qu'à trouver l'inspiration.  Ce n'est pas parce que je ne mets pas le nez dehors que je ne fais pas fonctionner mon appareil photo... la preuve ! wink2

     

    ????

     

     

    ????

     

     

    ????

     

     

    ????

    Kezako ? Vous trouverez la réponse dans mon prochain billet. @+ happy


    1 commentaire
  • Passiflore bleue

     

     

     

     

     J'ai fait grimper ma passiflore sur un althéa, c'est pour cette raison qu'il y a beaucoup de verdure en arrière-plan.

     Fruit de la passiflore bleue. Lorsqu'il est mûr, il prend une couleur orange.

     

     Le fruit est comestible. En principe, il est insipide, mais chez moi, il a un goût sucré.  Le fruit comporte de nombreuses graines, ce qui peut freiner sa consommation.happy
    À l'état immature le fruit contient  de l'acide cyanhydrique... qui disparaît à sa maturité. Pas d'affolement !
    Les pépins de pomme  et les noyaux de pêche en contiennent aussi... Pour ma part, je me suis contentée de goûter par curiosité, mais j'en suis restée là.smile

    Bonnes vacances ! @+

    Pour en savoir plus sur cette plante, voir les liens ci-dessous...

    Société Nationale d'horticulture de France (le Figaro)

    PasseportSanté

    Jardiner-malin

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires